BVV accueille deux ambassadeurs

Vendredi 11 mars, le bureau de BVV organisait à la salle communale de Belmont une soirée agora. Mathilde et Aurélien tous deux ambassadeurs de la fresque du climat nous ont proposés un atelier pédagogique et ludique de sensibilisation au dérèglement climatique, ses causes, les dégâts qu’il occasionne à l’environnement et les efforts que nous devrons faire pour réduire ses effets dévastateurs.

Depuis l’ère préindustrielle, la température sur la surface de la Terre a augmenté de 1.2°C, nous sommes témoins même en France et notamment dans notre région de vents plus violents, des pluies diluviennes occasionnant des crues et des périodes de sécheresse répétées.

Une douzaine de citoyen(ne)s inquiet(e)s de l’avenir de la planète nous ont rejoints pour cette séance. Elle a débuté par la constitution de deux groupes pour la construction collective de la fresque :relier les 42 cartes du jeu selon des liens de cause à conséquence tels que présentés par le GIEC* dans ses différents rapports.

L’atelier a permis de mieux comprendre la hausse de la température, la montée des eaux, l’effet de serre ou encore l’acidification des océans.

Une deuxième phase plus artistique : les participants ont décoré la fresque en laissant libre cours à leur imagination et lui ont donné un titre. Puis enfin un débriefing a permis à chacun d’exprimer son ressenti et de discuter des solutions individuelles ou collectives à mettre en place pour lutter contre le changement climatique. Que faudrait-il faire pour réduire notre impact carbone ?

Un Français émet en moyenne 12 tonnes d’équivalent CO2 par an avec en moyenne :

  • 2,4 t CO2e pour l’alimentation
  • 2,6 t CO2e pour la consommation (le numérique, l’habillement, autres biens)
  • 2,7 t CO2e pour le logement dont un grand poste concerne l’énergie.
  • 2,9 t CO2e pour le transport.    Un aller-retour Paris-New York c’est env. 1 t de CO2
  • 1,5 t CO2e pour les services publics (santé, éducation, justice, recherche, etc…)

 Or, pour respecter les Accords de Paris (COP 21), il faudrait que chaque habitant n’émette que 2 tonnes de CO2 par an soit diviser l’impact par 5 pour 2050 afin de maintenir l’augmentation de la température mondiale à un niveau inférieur à 2 degrés.

 Quelques pistes : manger moins de protéines animales, abandon des énergies fossiles, favoriser les transports en commun, le vélo ou le covoiturage, revoir la conception et les matériaux de son habitat….

On comprend bien que chacun de nous à son rôle à jouer mais on constate que des enjeux économiques et géopolitiques au niveau de la planète passent avant la volonté de la sauver.

Après 3 heures d’échanges et de réflexion, la soirée s’est terminée par l’habituel moment de convivialité de BVV, tisane ou bière c’était selon…

*Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

*2 tonnes de CO2 : correspond à la quantité de gaz à effet de serre émise par personne dans un monde qui serait neutre en CO2.

Vous trouverez également en pièce jointe l’article du Dauphiné sur notre soirée film-débat ‘’Le doigt de dieu’’ à laquelle ont participé près de 80 personnes.

Cordialement.

Le Bureau de BVV

Cet article a été publié dans Citoyenneté. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s